Identité

Les réseaux de santé ont été créés en 1996 pour assurer une meilleure orientation du patient, favoriser la coordination et la continuité des soins, promouvoir la délivrance de soins de proximité de qualité.

Le Réseau de santé Anaïs propose aux parents et aux professionnels de santé libéraux un support logistique leur permettant d'assurer en ambulatoire l'accompagnement et les soins des enfants (de 0 à 18 ans) :


Identité

Les réseaux de santé ont pour objet de favoriser l’accès aux soins, la coordination, la continuité ou l’interdisciplinarité des  prises en charge sanitaires, notamment de celles qui sont spécifiques à certaines populations, pathologies ou activités sanitaires (Article L.6321-1 du  ode de Santé Publique). Les réseaux de santé ont été créés en 1996 pour assurer une meilleure orientation du patient, favoriser la coordination et la continuité des soins, promouvoir la délivrance de soins de proximité de qualité.

Le réseau de santé Anaïs accueille les enfants qui présentent :

  • Un trouble du développement moteur et/ou psychomoteur
  • Un trouble du neuro-développement (troubles sévères des apprentissages scolaires, autisme...)
  • Une déficience intellectuelle
  • Une déficience sensorielle
  • Un trouble grave de la personnalité
  • Un Trouble Envahissant du Développement
  • Une inadaptation scolaire en relation avec une pathologie aiguë, chronique ou néo-natale.

De juin 2004 à septembre 2005, la phase d’expérimentation a été financée par le FAQSV  (Fonds d’Aide à la Qualité des Soins de Ville) et le Conseil Général de l’Isère.
Pendant cette première année de fonctionnement, 20 enfants ont été accueillis au sein du réseau de santé Anaïs.

L’évaluation de ce nouveau mode de prise en charge en libéral de l’enfant en situation de handicap ayant été positive, le réseau de Santé Anaïs a été financé pour 3 ans (octobre 2005 à décembre 2008) par la DRDR (Dotation Régionale de Développement des Réseau) avec la participation du Conseil Général de l'Isère. Depuis janvier 2009, il est financé par le FIQCS (Fonds d'Intervention pour la Qualité et la Coordination des Soins) avec la participation du Conseil Général de l'Isère. Au 1er octobre 2014, 150 enfants bénéficient d'une prise en charge coordonnée par le réseau de santé Anaïs.

L'Association pour la Promotion du Réseau de santé Anaïs (l'APRA*) est le promoteur du projet.